Accès rapides

Sentier littoral

Prévention des risques

Littoral

Environnement

La commune a entrepris une reprise de ce sentier afin de le sécuriser, entre la chapelle Sainte-Madeleine et la rue de la plage. La végétation invasive est également coupée pour redonner sa place aux essences locales.

Dans le cadre du projet de mise en sécurité et de renaturation du sentier du littoral sur le tronçon allant de la chapelle de la Madeleine à la rue de la Plage, des végétaux ont été coupés.

Au premier regard, le changement est impressionnant mais il ne fait que nous ramener quelques décennies en arrière avant que certaines espèces viennent coloniser cet espace. Ce sont des arbustes persistants de 1,5 à 6 m de haut qui ont été coupés, comme par exemple des pittosporums, des lauriers sauces, des baccharis, des herbes de la pampa, des fusains ou des chalefs. Leurs souches restent quant à elles en place pour ne pas venir fragiliser les assisses du sol.

Pourquoi cette intervention sur les végétaux ?

Ces végétaux appelés exotiques se sont échappés des jardins publics et privés depuis 50 ans. Ils sont très prolifiques et s’adaptent aisément à la zone littorale atlantique et de facto du Pays basque.

Cette vitalité leur permet de recouvrir la végétation locale spontanée bien plus basse qui, elle, peine à subsister. Le projet vise à leur permettre de reconquérir leur territoire. Ces essences locales sont pour les plus connues les ajoncs les bruyères, les fougères, les ronces, les asperges sauvages, les vignes, les cornouillers et les saules.

Le couvert végétal spontané du littoral est riche et très diversifié. Il est composé de caducs et de persistants de taille basse entre 0,60 et 2 m. Les insectes, les oiseaux et autres habitants de cet écosystème disparaitront également si il n’y a pas d’intervention pour contenir le couvert dominant exotique.

Les coupes sélectives actuelles des persistants vont donc redonner de la lumière sur les lieux où se déroule l’intervention. Cette intervention permet également de recouvrer les vues d’antan vers l’océan.

A venir

Ce printemps 2024, les espèces spontanées encore présentes dans le sol et les parties en îlots de végétation vont s’épaissir et retrouver leur espace naturel.

Un entretien devra donc être maintenu et la zone d’intervention au fil des années sera élargie pour permettre à cette bande littorale de retrouver sa première nature, d’où l’expression de Re-Naturation, à l’instar de la réalisation à Erretegia.

Parallèlement, le sentier du littoral sera mieux « encadré » et éloigné des points de fragilité. Cette action s’imposait pour pouvoir continuer à profiter de cet espace en toute sécurité sans venir perturber, voire détruire la faune et la flore.

Enfin, enjeu crucial pour la stabilité et l’érosion de la falaise, la gestion des eaux pluviales de ruissellement est entièrement repensée afin de revenir de manière responsable au plus près des flux naturels.

---> Pour votre sécurité, merci de respecter la signalétique en place.

Dernière mise à jour : 08 février 2024

Les actualités liées