Aller au menu principal Aller au contenu principal Accessibilité

Contactez-nous| Mairie de Bidart Place Sauveur Atchoarena - 64210 Bidart - 05 59 54 90 67 - du lundi au vendredi de 8h30/12h30 - 13h30/17h

Coronavirus - Communication de M. le Maire 5

Coronavirus - Communication de M. le Maire 5

17 avril 2020

Chers Bidartars, Bidartar Maiteak, 

En cette cinquième semaine de confinement, je m’adresse à vous afin de vous apporter de nouvelles informations compte-tenu de l’évolution de la situation nationale.

Je partage également avec vous dans cette lettre quelques conseils et suggestions utiles.

Un déconfinement progressif

Lors de son allocution télévisée lundi soir, le président de la République a annoncé de nouvelles mesures qui impactent la vie de notre commune, et bien évidemment, la vôtre. 

Nous avons depuis approfondi les effets de ces annonces pour les communes avec le Sous-préfet et d'autres maires de la Côte Basque pendant la semaine.

À compter du 11 mai donc, un déconfinement progressif devrait être mis en œuvre. A cette heure, nous n’en connaissons pas encore les modalités opérationnelles précises : le gouvernement est chargé de présenter d'ici 15 jours le plan de l'après 11 mai et les détails d'organisation de la vie quotidienne. 

Mais cette échéance ne pourra être tenue que si nous continuons de respecter scrupuleusement les mesures de confinement encore plusieurs semaines. C’est ainsi que les interdictions de déplacements sur certains sites municipaux sont maintenues et que la location touristique reste toujours interdite, je le rappelle ici.

C'est toutefois dans cette perspective de déconfinement progressif que nous étudions d’ores et déjà, avec les services municipaux, les dispositions particulières qui devraient être mises en oeuvre le cas échéant comme par exemple la réouverture progressive des crèches et des écoles, laquelle -si elle avait lieu- obligerait probablement à des aménagements particuliers pour la protection des enfants et des enseignants (réorganisation de l'espace dans les établissements scolaires, des emplois du temps...).

Bien sûr, nous prévoyons aussi le retour progressif à un fonctionnement normal de la mairie et du CCAS selon des règles visant à protéger tant les agents communaux que le public.

En revanche, comme vous l’aurez noté, le président de la République a indiqué le maintien jusqu’à nouvel ordre de la fermeture des lieux rassemblant du public, restaurants, cafés et hôtels, cinémas, théâtres, salles de spectacles et musées. Les grands festivals et événements avec un public nombreux ne pourront pas se tenir au moins jusqu'à la mi-juillet. Cette décision concerne naturellement aussi tous les événements programmés à Bidart, que ce soit en plein air ou au théâtre Beheria par exemple. S’agissant de la bibliothèque TOKI-TOKI, il est encore trop tôt pour vous dire dans quelles conditions elle pourrait éventuellement rouvrir. Je veux dire ici que je devine la frustration de nos abonnés qui ont probablement dévoré tous les livres empruntés avant le confinement et qui sont dorénavant impatients de venir "renouveler" leur stock. Malheureusement, il leur faudra encore s'armer de patience quelques temps : je les remercie de leur compréhension bienveillante.

Le confinement des personnes vulnérables (personnes âgées, personnes en situation de handicap sévère, personnes atteintes de maladies chroniques) devra être maintenu.

Nous veillerons, avec le CCAS, à poursuivre le suivi régulier des personnes ayant demandé leur inscription sur notre registre spécifiquement mis en place à cet effet. Je vous rappelle d’ailleurs qu’il est toujours possible de s’y inscrire en appelant la mairie au 05 59 54 90 67

Concernant les dispositifs de protection individuelle, le président de la République a annoncé l’accès, à compter du 11 mai, à des masques "grand public" pour toute la population, sans toutefois donner beaucoup d’indications précises sur les modalités de ce dispositif. Par exemple, pour certaines professions et dans certaines situations (transport en commun par exemple), le port du masque pourrait devenir systématique, voire obligatoire. Là aussi, nous attendons des directives plus précises et tentons de nous préparer en concertation avec les services de l’Etat, le Conseil Départemental et la Communauté d’Agglomération. Notre objectif : être en mesure d’organiser cette mise à disposition dans les meilleures conditions le moment venu, selon les modalités qui seront définies par le gouvernement. Vous pourrez compter sur notre entière mobilisation.

Conseils aux parents confinés

Comment aider votre enfant dans cette période de confinement ? Comment gérer dans un espace clos un adolescent qui a ses propres centres d’intérêt et son besoin d’autonomie ? Comment se protéger de l’anxiété, garder un rythme de vie stable, respecter l’espace nécessaire à chacun, soutenir les acquisitions scolaires, éviter les conflits relationnels liés à la promiscuité ? Voici quelques sites et ressources intéressants pour les parents :

- Guide des Parents confinés : 50 astuces de Pros : consultable et téléchargeable sur le site du Secrétariat d’Etat pour l’Egalité des Femmes et des Hommes et de la Lutte contre les discriminations

- Fiches pratiques à l’usage des parents consultables en ligne et téléchargeables sur le site du service de Pédopsychiatrie du CHU Robert DEBRE à PARIS

- Foire aux questions de l’Education Nationale - FAQ à télécharger sur www.education.gouv.fr

Rappels à la loi

Suite à diverses plaintes reçues en mairie, je dois ici rappeler la réglementation relative aux déjections canines. Vous êtes en effet nombreux à sortir votre chien pour lui "dégourdir" les pattes.

Malheureusement, la propreté des espaces publics s’en ressent fortement tellement les propriétaires peu scrupuleux qui laissent les déjections de leur animal de compagnie sur le domaine public, sont légion. C’est pourquoi, la Police Municipale a été sensibilisée à cette problématique et sera chargée de faire appliquer la Loi.

Le code pénal prévoit ainsi une amende de 450 € maximum pour cette infraction.

De même, n’oubliez pas que la tenue en laisse des animaux dans les lieux publics est  obligatoire : laisser divaguer un animal est puni d'une amende de 450 € maximum là encore.

Sport et loisirs : initiatives locales 

Les salles de sport sont fermées par décret. Comme il n’est pas facile d’entretenir sa condition physique en confinement, Proxiforme et Le Local, les 2 établissements sportifs de Bidart, se mobilisent pour proposer des activités à distance, via les réseaux sociaux. Je souhaitais souligner ces initiatives qui contribuent au bien-être, et les partager avec vous.

Voici les informations qu’ils nous ont communiquées :

Marc Dargelas, Proxiforme : « Nous proposons des cours collectifs « en live sur Facebook » (page Proxiforme Bidart) tous les jours à 11h et 18h et nous offrons un « training » quotidien pour les personnes qui souhaitent s’entrainer seules. Les directs restent également accessibles en « replay » pour les faire ou refaire. Nous avons proposé une première soirée « comment s’entrainer pendant le confinement » et nous avons été les premiers à proposer « un télé-apéro » avec nos adhérents. Nos cours sont ouverts à tout le monde (pas de groupe privé ou payant) car nous pensons que le sport permet aux gens de garder la santé et de « s’évader » le temps de l’entrainement. »

Anthony Poulhazan, Le Local : « Une séance différente chaque jour est publiée sur les réseaux Facebook et Instagram pour garder la forme pendant le confinement. Pour nous trouver sur Instagram : @lelocal.bidart Pour nous trouver sur Facebook : LE LOCAL TRAINING & SQUASH. La séance est adaptée à tout le monde, pour tous niveaux ! Vous pouvez également pratiquer avec vos enfants. Toutes les infos de notre offre en général est sur le site internet : www.lelocal-trainingsquash.fr »

J’aimerais également saluer et envoyer un message de soutien à nos associations qui, elles aussi, sont à l’arrêt. Elles maintiennent « avec les moyens du bord » les relations avec leurs adhérents et donc l’indispensable lien social qui nous manque tant actuellement. J’ai appris par exemple que AJNA avait créé des mini-séances vidéos pour ses membres, que le Bidarteko Gym propose des cours en ligne adaptés à la pratique d'exercices physiques à domicile, ou encore que des enseignants du Petit Atelier organisaient des cours en vidéo. Mais il existe sans doute d’autres initiatives.

Bravo à tous.

Avis aux amoureux des mutxikos : sachez également que le groupe Patxi eta Konpania propose, aux dates habituelles (2dimanche du mois), de danser avec lui en « live » depuis sa page Facebook. Prochain rendez-vous en ligne le 1er mai à 11h30, comme de tradition !

Questionnaire sur le patrimoine et les évolutions de Bidart

Pour terminer cette lettre, et dans le même esprit que la semaine passée (avec l’album de coloriages), j’aimerais vous proposer aujourd'hui un exercice d'une autre nature.

Sûrement moins ludique, mais propice à une réflexion inédite.

En effet, le confinement est une expérience particulière qui bouleverse notre quotidien et qui peut être un moment favorable à la réflexion sur notre façon de vivre à Bidart. Comme vous le savez, depuis deux ans Bidart s'interroge sur son patrimoine et sur les évolutions qu'a connues notre commune. Un inventaire a été réalisé avec le soutien de la Région Nouvelle-Aquitaine, et une démarche de recherche citoyenne, soutenue par la Fondation de France (programme Nouveaux Commanditaires Sciences) est en cours, animée par les médiateurs Maria Pothier et Livio Sasco. En collaboration avec ce dernier, nous vous proposons, à travers un court questionnaire, de vous interroger afin de poursuivre la démarche en cours. Les questions sont inspirées de celles posées récemment par le sociologue Bruno Latour face à la crise que nous traversons (lire ici son article). Les réponses seront rendues publiques et consultables par toutes et tous. J’espère que vous contribuerez nombreux à ce questionnement !

----

Chers Bidartars, vous l’avez compris, le 11 mai prochain, la vie ne reprendra pas tout à fait son cours d’avant. Il faudra du temps pour sortir progressivement de cette crise sanitaire qui exige encore de tous vigilance et mobilisation.

Nous restons à vos côtés, à votre écoute pour vous accompagner du mieux possible.

Très cordialement,

Emmanuel ALZURI
Maire de Bidart Bidarteko Auzapeza